le forum de les gens


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Votre passage culte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Votre passage culte   Dim 9 Juil 2006 - 23:04

Lady Fuchsia
Site Admin

MessagePosté le: 28 Jan 2006 05:05 pm Sujet du message: Votre passage culte

Le meilleur moment d'un bouquin, qu'il vous fasse rire, pleurer ... ou pas.

Bon, je vous donne mon extrait favori de Douglas Adams quand Fred voudra bien me le preter et mon passage chéri de Pratchett la prochaine fois que je verrais Dandy lol.

En attendant, z'etes pas obligés de m'attendre.

Et surtout prenez garde au cachalot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Dim 9 Juil 2006 - 23:05

Lady Fuchsia
Site Admin

MessagePosté le: 31 Jan 2006 12:32 am

Extrait limite au hasard du "dernier continent" de Pratchett.
Rincevent est enfermé dans une cellule sur le continent de Quatrix, ou Hikshikshikshiks, ou encore XXXX, et va être pendu au petit matin pour vol de mouton. (si si, 'est normal)
Pour les neophites, sachez que les répliques en majuscule sont dites par la Mort. Oui, oui, la vraie, le squelette, avec le capuchon, la faux et tout.


"CA VA OU QUOI, MEC?
_Oh non, je vous en prie...
_JE ME SUIS DIT QUE JE DEVAIS ME METTRE AU DIAPASON. DES GENS TRES CONVIVIAUX,NON? fit la Mort, Il se tenait assis à coté de Rincevent.
_Vous ne pouvez pas attendre, hein? fit le mage avec amertume.
_CASSE PAS LA TETE.
_Alors, ça y est, cette fois. J'étais censé avoir sauvé ce pays, vous savez. Et je vais mourir vraiment.
_OH OUI. PAS DE DOUTE LA DESSUS. JE LE CRAINS.
_(...) J'aurais pu finir grillé par des dragons, pas vrai? Ou dans l'estomac de monstred gigantesques à tentacules. Ou même en petit morceaux disséminés au quatre vents.
_TU AS CONNU UNE VIE INTERRESSANTE, C'EST SUR.
_C'est vrai qu'on a sa vie qui défile devant les yeux dans l'instant qui précède le trépas?
_OUI.
_C'est affreux quand on y pense, oui. (...)
_JE CROIS QUE TU NE COMPRENDS PAS. LA VIE DES GENS LEUR DEFILE BEL ET BIEN DEVANT LES YEUX QUAND ILS MEURENT. ON APPELLE CE PROCESSUS " LA VIE". TU VEUX UNE CREVETTE?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Dim 9 Juil 2006 - 23:05

Lady Fuchsia
Site Admin

"On l’a descendue dans un trou et elle n’a pas protesté, celle qui parlait avec tant d’animation, ses petites mains toujours en mouvement. Et maintenant, elle est silencieuse sous terre, enfermée dans une geôle terreuse avec interdiction d’en sortir, prisonnière et muette dans sa solitude de terre, avec de la terre suffocante et si lourde inexorablement au-dessus d’elle dont les petites mains jamais plus, jamais plus ne bougeront. Une pancarte de l’Armée du Salut m’a informé hier que Dieu m’aime.

Toute seul là-dessous, la pauvre inutile dont on s’est débarrassé dans de la terre, toute seule, et on a eu la gentille pensée de lui mettre dessus une lourde dalle de marbre, un presse-mort, pour être bien sur qu’elle ne s’en ira pas."



"Pleurer sa mère, c’est pleurer son enfance. L’homme veut son enfance, veut la ravoir, et s’il aime davantage sa mère à mesure qu’il avance en âge, c’est parce que sa mère, c’est son enfance. J’ai été un enfant, je ne le suis plus, et je n’en reviens pas"



Albert Cohen
le Livre de ma Mère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Dim 9 Juil 2006 - 23:06

Lady Fuchsia
Site Admin


MessagePosté le: 21 Avr 2006 12:03 am


"- Vous z’ inquiétez pas boss, y me reste l’option arme blanche. Et si ça suffit pas je vais lui broyer les os comme me l’ a apprismaître Ken, annonça calmement le garde du corps en faisant craquer ses
doigts.
- Il en a pas, d’os!
- Ha... effectivement. Un instant s’il vous plaît, demanda poliment
le garde du corps numéro deux en fouillant dans son veston.
- Je vous en prie, l’excusa le Nuage Noir.
Le garde du corps prit son portable et composa un numéro.
- Je téléphone à maître Ken, y doit avoir une option dans ses
arcanes, dit-il en un souffle à l’adresse du Nuage et du boss.
Il fredonna un petit refrain en patientant.
- Oui? bonjour, pourrais-je...
Le garde du corps lança son portable, se rua en direction de la portière,
s’acharna dessus, essayant de l’ouvrir, s’affolant même.
Il poussait des petits « gnis’ d’effort alors que son visage
rougissait et que de grosses veines saillaient le long de sa gorge.
Tout cela sous le regard du Nuage Noir, du boss et de son collègue
passablement interloqués.
Le garde du corps numéro deux abandonna la partie. Il se retourna en
direction des spectateurs, leur adressa un petit sourire confus et reprit sa place sur le siège. Il eut un vague geste de la main, accompagné d’
un mouvement muet des lèvres. Il sourit à nouveau, croisa les bras en
soupirant, regarda le paysage, jeta un coup d’'oeil en coin au Nuage Noir
et se lança frénétiquement contre la vitre.
Il la pulvérisa et jaillit, tête première, hors de la limousine. Il
chuta à terre, roula sur lui et se releva, indemne. La voiture avançant,
il ne fut bientôt plus qu’ une silhouette floue exécutant une danse
de la victoire sur le bitume.
Quelques secondes s’écoulèrent avant que le Nuage Noir ne prenne la
parole.
- Je peux savoir ce qui vient de se passer?
- Je n’en suis pas sûr, mais je crois qu’il vient de vous
feinter, hasarda le second garde du corps numéro un, occupant toujours les cuisses de son patron.
(...)
Peu après, la limousine explosa, devenant une torche zigzagante sur la
route. Elle acheva sa course dans le désert.
- Qu’importe où nous allons, Boss, l’important c’est que
nous y allions ensemble, susurra le garde du corps numéro un, fidèle entre tous"


Je sais, c'est mal, mais pour moi, cette scène, elle est culte!

road story achie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Dim 9 Juil 2006 - 23:07

Omgboy
lama

MessagePosté le: 06 Juil 2006 08:25 pm

Hooooooooo Yeah ! et pourtant, elle est a retravailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Dim 9 Juil 2006 - 23:07

Jojocmoi
lama

MessagePosté le: 08 Juil 2006 12:38 am

Disons que mon passage culte est un livre entier, mais comme les seuls livres qu'ont peut citer sont ceux qui ont changé notre vie, je vais donc citer un passage de ce magnifique livre qu'est "Zazie dans le métro" .
Tout petit passage, qui n'est pas le meilleur, mais si je me lance j'vous cite tout le livre... Donc je vais citer juste une seule réplique de zazie... désolé de pas vous faire partager +! au pire, lisez le bouquin!

"Napoléon mon cul, replique zazie. Il m'interesse pas du tout, cet enflé, avec son chapeau à la con."

Et puis allez... j'vous met les 6 dernières répliques de la fin, mais vraiment les 6 dernières! Juste parceque... waw... enfin bref! :

"Alors, tu t'es bien amusée?
-Comme ça.
-T'as vu le métro?
-Non.
-Alors, qu'est-ce que t'as fait?
-J'ai vieilli."

Merci Raymond Queneau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Steph
valet qui se fait maître
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : sômewhèèère... ôveur ze rinebow
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 15 Aoû 2006 - 20:03

Alors, ce n'est pas vraiment un passage, puisque c'est une poésie complète, tirée de Rien qu'une autre année de Mahmoud Darwich, traduite de l'arabe.

"
Passeport

ils ne m'ont pas connu dans les ombres qui
absorbent mon teint sur le passeport
ils exposaient ma déchirure aux touristes
collectionneurs de cartes postales
ils ne m'ont pas connu
ne laisse donc pas
ma paume sans soleil
car les arbres
me connaissent
toutes les chansons de la pluie me connaissent
ne me laisse pas aussi pâle que la lune

tous les oiseaux qui ont poursuivi
ma paume
à l'entrée de l'aéroport
tous les champs de blé
toutes les prisons
toutes les tombes blanches
toutes les frontières
toutes les mains qui s'agitèrent pour l'adieu
tous les yeux
m'acompagnaient, mais
ils les ont retiré de mon passeport

peuvent-ils me dépouiller du nom, de l'appartenance
dans une glèbe que j'ai élevée de mes propres mains?
Jonas a rempli aujourd'hui le ciel de son cri :
Ne faites pas encore de moi un exemple !

messieurs, messieurs les prophètes
ne demandez pas leur nom aux arbres
ne demandez pas aux vallées leur génitrice
le glaive de lumière se détache de mon front
et des mains jaillit l'eau du fleuve
tous les coeurs d'hommes sont ma nationalité
voilà
je vous laisse mon passeport ! "

_________________
D'façon je vais en Suède en jacuzzi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
valet qui se fait maître
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : sômewhèèère... ôveur ze rinebow
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 15 Aoû 2006 - 20:16

Un autre poème de Mahmoud Darwich.

"
Le tué numéro 18

il était une fois une fois une verte oliveraie
verte elle était, et le ciel
était semblable à une forêt bleue, ô mon amour
qui donc a pu la changer ce soir?

au tournant du chemin
ils ont arrêté le véhicule des ouvriers
ils étaient calmes
ils nous ont fait tourner vers l'Est, et ils étaient calmes

il était une fois mon coeur
comme un oiseau bleu, ô nid de mon amour
j'avais tes mouchoirs, ils étaient tous blancs, ô mon amour
quoi les a entachés ce soir?
je ne comprends rien, ô mon amour

au milieu du chemin
ils ont arrêté le véhicule des ouvriers
ils nous ont fait tourner vers l'Est, et ils étaient calmes
Tout ce qui est mien t'appartient
je te donne l'ombre, la lumière
l'anneau de mariage, tout ce que tu voudras
le petit verger d'oliviers et de figuiers
et je te rejoindrai comme toutes les autres nuits
je rentrerai par la fenêtre, en rêve
et je t'apporterai un bouquet de jasmin
Ne m'en veux pas si je tarde un peu
ils m'on arrêté

Elle était toujours verte, l'oliveraie
verte, ô mon amour
cinquante victimes
l'ont transformée au coucher du soleil
en une mare rouge, cinquante victimes
O mon amour, ne m'en veux pas
ils m'on tué, tué
tué

"

_________________
D'façon je vais en Suède en jacuzzi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jojocmoi
51ème nuance de Grey
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 28
Localisation : Un peu plus près des étoiles.
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 15 Aoû 2006 - 21:28

2 de mes passages préférés d'un livre qu'une amie a oublié dans le sac à fred ce week end ("Ma soeur, ce boulet" de Claire Scovell Lazebnik)

Mise en situation:
Olivia, une étudiante de 21ans se retrouve héritière de la moitié de la fortune de son père. L'autre moitié ainsi que la maison va à Célia, petite fille de 3 ans et demi.Elle est la demi-soeur d'olivia. Olivia se retrouve tutrice de Célia aprés la mort de son pére et sa belle mère...
Dennis est un collègue à son père décédé, ainsi que son executeur testamentaire.
:

Citation :
"le professeur qui nous faisait le cours magistral etait une
lesbienne qui commençait chacune de ses conférences
par la lecture d'un, passage pornographique tiré de
fanny hill, puis s'arrêtait brusquement à la scène la
plus croustillante et nous lâchait : "Maintenant que j'ai
votre attention..." "

Citation :
À Brentwood, nous trouvons un autre magasin devant lequel sont garées deux voitures. "Ouverture jusqu'à midi le jour de Noël" , nous annonce un ecriteau dans la vitrine. Je regarde ma montre, il est onze heure cinqante.
Les allées sont étonnamment vides. À part nous, il n'y a qu'une seule cliente dans tout le magasin, et elle fouille frenetiquement dans une caisse remplie de poupées.
-Auriez-vous la poupée fleurette? demande-t-elle au vendeur derrière son comptoir.
-Normalement, il doit en rester une, fait le type sans se bouger.
C'est un bonhomme grisonnant, à l'air bourru. Dés qu'il nous apperçoit, il nous lance:
-On ferme dans 5minutes.
-Ma montre dit dix, je lui rétroque
-Cinq, insiste le vendeur, et c'est son dernier mot.
-OK, on a cinq minutes, dis-je à Dennis. Attrapez tout ce qui vous tombe sous la main.
Il se saisit d'une boîte de Lego.
-Non, pas pour Célia.
Il repose la boîte sur son étagère.
[...]
Je parcours les allées au pas de charge et finis pas repérer un carton qui renferme une poupée Eloïse et plusieurs accessoires pour la changer. Le personnage d'Eloïse m'a toujours botté. Cette gamine a une vie de rëve. Pas de parents, une nounou géniale et plein de fric. Tout comme Célia, quand j'y pense. Certaines choses sont finalement mieux en fiction qu'en réalité.
[...]
Dennis, pendan ce temps, m'attend à la caisse.Il me montre une énorme Minnie en chiffon assise sur le comptoir.Elle est facilement deux fois plus grosse que Célia.
-Je prend ça, m'annonce-t-il.
-C'est gros.
-Justement, plus c'est gros et mieux c'est.
-Parole de mec
[...]
Il tend sa carte de crédit à l'employé.
-Vous n'êtes pas obligé, lui dis-je.
-Ca me fait plaisir.
OK, s'il veut payer, c'est son problème. Et puis, si il y a une personne au monde qui sait combien d'argent j'ai [...] sur mon compte, c'est bien lui.S'il tient à dépenser son fric, je ne vais pas l'en empecher.
[...]
Le vendeur me tend le sac dans lequel il a fourrétous les jouets, à l'exception de la grosse Minnie.
-Elle rentre pas dedans, fait-il à l'adresse de Dennis.
-C'est pas grave, je vais la porter. Vous alliez nous donner du papier cadeau.
L'homme lève les yeux au ciel mais s'éxécute et tend bientôt un rouleau de papier à Dennis. Ceui-ci le prend et lance à la cantonnade un "joyeux noël!" avant de s'éloigner, sa grosse Minnie sous le bras.
Tandis que nou regagnons notre voiture, je vois Dennis qui tient Minnie etroitement enlacée.
-Attenton, si vous la serrez d'un peu trop près, il faudra que vous l'épousiez. De toutes façons, ça ne pourrait pas marcher entre vous, vous êtes trop différents.Justement, en parlant de différences pour un juif vous gerez Noël plutôt bien.
Il dépose sa nouvelle conquête par terre, pendant qu'il fouille dans sa poche, à la recherche de ses clés.
-Depuis trente-neufs ans que je vis en amérique, j'ai eu le temps de me familiariser avec certaines coutumes locales.
-Où viviez-vous avant ça?
Il se fige, son trousseau à la main et me regarde.
-Dans le ventre de ma mère.

En travaux, je dois aller me coucher! la suite demain Smile
Bisous à vous tous, et bons arlequins à fuchsia! Wink

_________________
À bon entendeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Ven 29 Sep 2006 - 17:59

Il y a encore une suite ou cette suite c'est déjà la suite?? hein dit??

et sinon j'ai mangé tous les arlequins sauf un qui s'est sauvé et que je viens tout juste de retrouver sous mon lit. Il était manifestement retourné à l'état sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
jojocmoi
51ème nuance de Grey
avatar

Nombre de messages : 275
Age : 28
Localisation : Un peu plus près des étoiles.
Date d'inscription : 20/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Ven 29 Sep 2006 - 20:19

Merde, j'ai rendu le livre à sa proprio avant même d'avoir fini la suite...
Bon bah disons qu'elle s'arrète là, la citation, si ça te dérange pas trop...
De toutes façons ça interesse personne Sad
Vais aller me réaprovisionner en arlequins, j'commence à ètre en manque...
Si tu en re-veux, tu pourras me payer le billet de train aller-retour orlin's-val's ? Comme ça je te les apporterais, pis j'ferais une courte pause (de un week end) chez fred avant de te les apporter ^^
Allez, je file! J'vais faire...bah...rien. Mais j'vais pas écrire ici jusqu'à ce qu eje trouve une occupation, si?
Bref bref bref...
Nenuit à tous! (autant soient-t'ils )

P.S: j'ai rien à dire de plus, c'est juste pour faire semblant que j'ai trop à dire... ça fait bien ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Sam 27 Jan 2007 - 20:28

Encore un extrait de Pratchett...

Cette fois, c'est dans Procrastination

Je vous explique: les Contrôleurs sont des entités désincarnées qui assurent, en gros, que la gravité marche bien du haut vers le bas, que le passé soit toujours avant le présent et ce genre de truc.
Là, ils ont envie d'étudier les humains, et donc prennent des corps, avec les glandes, et donc les émotions qui vont avec.
Ils se sont aussi donné des noms tout seuls.

"Les contrôleurs respectaient les faits. Du moins jusqu'à ce jour. Mademoiselle Brun fit un pas en arrière.
-Tout le même, dit-elle, rester ici est dangereux, nous devrions nous désincarner.
Monsieur Blanc découvrit que le corps qu'il habitait répondait tout seul. Qu'il laissait échapper une bouffée d'air. "et rester dans l'ignorance?L'ignorance est dangereuse. Nous apprenons beaucoup.
-ce que nous apprenons n'a pas de sens. objecta mademoiselle Brun.
- Plus nous apprendrons, plus nous trouverons de sens. Il n'y a rien que nous puissions apprendre. dit monsieur Blanc.
-Je ne comprends pas pourquoi je me sens une envie de vous coller brutalement ma main sur la figure.
-C'est bien ce que je dis, fit monsieur Blanc. Vous ne comprenez pas, donc c'est dangereux. Passez à l'acte et nous en saurons d'avantage."
Elle le frappa.
Il porta la main à sa joue."Des pensées me viennent spontanement pour éviter que ça se reproduise, constata t-il. Et une sensation de chaleur. C'est remarquable, on dirait que l'enveloppe charnelle pense d'elle même.
- Pour ma part, fit mademoiselle Brun, les pensées qui me viennent spontanément sont des sentimentrs mélés de satisfaction et d'appréhension.
-Nous en apprenons déjà d'avantage sur les humains.
- ca nous avance à quoi?Pour le but que nous poursuivons, ils n'ont plus de role à jouer(...)Vous avez la peau sous votre oeil qui tressaute.
-Vous etes coupable de pensée déplacée, dit monsieur Blanc. Ils existent. Nous devons les étudier dans les moindres détails. J'ai envie de tenter une nouvelle expérience . Mon oeil fonctionne à la perfection."
Il saisit la hache à un éventaire de marché. Mademoiselle Brun fit un autre pas en arrière.
"Les pensées spontanées d'appréhension augmentent de manière sensible, fit-elle observer.
-Ce n'est pourtant qu'un banal bout de métal sur un morceau de bois, fit monsieur Blanc en soupesant la hache. Nous qui avons vu le coeur des étoiles, nous qui avons regardé les mondes se consumer, nous qui avons vu les tourments de l'espace...qu'y a t'il dans cette hache qui puisse nous inquiéter?"
Il balança le bras."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Steph
valet qui se fait maître
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : sômewhèèère... ôveur ze rinebow
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Ven 9 Mar 2007 - 20:20

Dans la Préface des Roses de la solitude de Jacqueline de Romilly :

"Mais que l'on ne se fasse pas d'illusions ! On ne trouvera ici ni anecdotes palpitantes, ni révélations scandaleuses, ni théories "décapantes" ! Ma vérité est plutôt sage, très sage même, mais il faut, je crois, un certain courage pour l'avouer en toute candeur, et en contradiction avec toutes les modes. En fait je me rappelle une boutade d'il y a quelques années, lorsque mon mari, qui était dans l'édition, proposait en manière de plaisanterie un titre qui aurait eu assurément du succès : ce serait l'histoire d'un homme qui coucherait avec sa mère, mais qui, au milieu, apprenant qu'elle n'était pas sa mère, se suiciderait ! Cette boutade disait des modes, qui, déjà alors, commençaient à se répandre : mes souvenirs sont, comme ma vie, à l'opposé de telles modes."

_________________
D'façon je vais en Suède en jacuzzi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smoke
"Hodor!"
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 38
Localisation : Au pays de Candy
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Sam 28 Avr 2007 - 19:25

Extrait du "festin nu" de William S. Burroughs

"ça fait trois bonnes heures que les waters sont bouclés...je parie qu'ils les ont transformés en salle d'opération...
L'infirmière : Adrénaline, docteur?
le docteur Benway : Le portier de nuit s'est tapé tout le stock pour faire une blague.
(Il cherche autour de lui, ramasse un débouche-tinette, une tulipe-ventouse en caoutchouc fixée au boût d'un bâton.Il s'approche de la patiente sous les regards affolés de ses assistants.)
Le docteur Benway : Faites une incision, docteur Limpf...je vais pratiquer un massage cardiaque.
(Le docteur Limpf hausse les épaules et commence l'incision. Le docteur Benway lave la ventouse dans la cuvette des W-C)
L'infirmière : Vaudrait peut-être mieux la stériliser, docteur!
Le docteur Benway : Sans doute, sans doute, mais le temps nous manque.
(il s'assied sur la ventouse comme sur une canne-siège, observe son assistant qui pratique l'incision.)
[...]
Le docteur Limpf : l'incision est prête, Monsieur.
(Le docteur Benway introduit la ventouse dans la plaie et commence à pomper en cadence. Le sang gicle sur les médecins, sur l'infirmière, sur les murs. La ventouse produit un épouvantable bruit de succion.)
L'infirmière : je crois que la patiente est morte
Le docteur Benway : Allons, à chaque jour suffit sa peine..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://suddendeath59.skyblog.com
Steph
valet qui se fait maître
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : sômewhèèère... ôveur ze rinebow
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Sam 19 Mai 2007 - 15:54

Mouhaha ! J'ai trouvé une version écrite d'un extrait de V pour Vendetta que j'aime beaucoup (l'extrait et le film)...
Vive les allitérations (ou les assonances, je ne sais déjà plus) :

Citation :
Voilà! In view, a humble vaudevillian veteran, cast vicariously as both victim and villain by the vicissitudes of Fate. This visage, no mere veneer of vanity, is it vestige of the vox populi, now vacant, vanished, as the once vital voice of the verisimilitude now venerates what they once vilified. However, this valorous visitation of a by-gone vexation, stands vivified, and has vowed to vanquish these venal and virulent vermin vanguarding vice and vouchsafing the violently vicious and voracious violation of volition. The only verdict is vengeance; a vendetta, held as a votive, not in vain, for the value and veracity of such shall one day vindicate the vigilant and the virtuous. Verily, this vichyssoise of verbiage veers most verbose vis-à-vis an introduction, and so it is my very good honor to meet you and you may call me V.

Sinon, en cherchant ça, j'ai trouvé plein de commentaires désagréables sur ce film et je suis pas d'accord, moi je l'aime bien...
D'ailleurs, je suis en train de lire la BD. Quoi je suis censée travailler à la bibliothèque ? Je travaille, je travaille... Je vérifie les pages une à une... Razz

_________________
D'façon je vais en Suède en jacuzzi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mer 30 Mai 2007 - 0:36

Mais heu? Pourquwhy ça charge po?

Tihaunted, petit coquin, tu veux tout garder pour toi et nous narguer avec des liens rétifs?

Tient, ça me fait penser qu'effectivement, on n'a pas de sujet "passage" pour tout ce qui est cinoche ou autre.

Par contre, décidément, je fais un blocage sur "c'est arrivé près de chez vous"...Boarf. M'en fout, c'est les autres que ça dérange! Wink

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mer 30 Mai 2007 - 0:45

Tient, tant que je suis là....

Le noeud d'un drame amoureux par Woody Allen:

"Léonid, outragé de se voir évincé par une marionette, tue Dimitri, qui ne meurt pas, et réapparait sur le toit de la banque Commerciale, buvant avec arogance le contenu d'une bouteille d'Air Wick.

L'action devient confuse, et il y a de grandes réjouissance lorsque Natacha glisse et se fracture le crâne"


Ou extrait d'une pièce fictive:

"HEDVIG : ainsi il s'est effrité...
dOCTEUR RORLUND: après un long silence: oui, il est tombé sur le visage d'Akdal.
HEDVIG (ironiquement) qu'allait-il faire dans le poulailler?
D R: il aimait les poules. Oh! pas toutes les poules, je vous en donne ma parole. Mais quelques une. (avec intention) Il avait ses favorites..
H/ et Norstad? Où était-il pendant...l'accident?
DR: Il s'est enduit le corps de persil et a sauté dans le puit
H : (à elle-même) je ne me marierai jamais!
DR:que dis-tu?
H: Rien. Venez Docteur. Il est temps de laver vos caleçons...de laver tous les caleçons du monde..."

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Lun 2 Juil 2007 - 22:06

Tihaunted, j'ai déplacé tes sujets dans "cinéma"

Je sais, je chipote, mais j'aime les choses bien rangées ici mowa!

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Fred
Power ranger bleu
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 30
Localisation : Au fond a droite.
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 3 Juil 2007 - 2:12

pour fufuch,

le grand nettoyage du printemps, c pour la maison.
le grd nettoyage du 30 juin, c pour le forum.

faut suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TihaUnted
accidenté de Mulholland Drive
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 32
Localisation : France, Nord
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mer 4 Juil 2007 - 13:50

Ah mais ya aucun probleme. Par contre tu ferais bien de déplacer un certain nombre de sujets dans "dépotoir".

ROoooo ca va j'rigole hey. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Ven 6 Juil 2007 - 23:16

Trop tard.

J'avais pas lu jusqu'au bout.

Dès qu'on me parle de déplacer, le pars comme un boulet.

*on me fais signe que j'en suis un. Je sors, donc*

Arrow

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Steph
valet qui se fait maître
avatar

Nombre de messages : 612
Age : 33
Localisation : sômewhèèère... ôveur ze rinebow
Date d'inscription : 12/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 16 Oct 2007 - 17:30

Pour faire peur à Fufuch : Supervielle...

"La goutte de pluie"

Je cherche une goutte de pluie
Qui vient de tomber dans la mer.
Dans sa rapide verticale
Elle luisait plus que les autres

Car seule entre les autres gouttes
Elle eut la force de comprendre
Que, très douce dans l'eau salée,
Elle allait se perdre à jamais.

Alors je cherche dans la mer
Et sur les vagues, alertées,
Je cherche pour faire plaisir
A ce fragile souvenir
Dont je suis seul dépositaire.

Mais j'ai beau faire, il est des choses
Où Dieu même ne peut plus rien
Malgré sa bonne volonté
Et l'assistance sans paroles
Du ciel, des vagues et de l'air."

Jules Supervielle, La Fable du monde (1938)

_________________
D'façon je vais en Suède en jacuzzi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar
Hippie en cavale
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Je veux, c'est du Jacques Vabre.
Date d'inscription : 10/03/2013

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Dim 10 Mar 2013 - 20:49

Bah ça tombe bien, j'avais retranscris ce passage pour une amie alors hop.

"Rien ne peut être aussi calme et infini qu’une longue nuit d’hiver, elle dure et dure encore, c’est comme de vivre dans un tunnel où l’obscurité s’épaissit parfois en nuit et parfois en crépuscule, on est dissimulé à tout, protégé et plus solitaire que d’habitude. On attend et on se cache comme les arbres.
Ils disent que l’argent a une odeur, ce n’est pas vrai. Ce sont les gens qui sentent, chacun d’entre eux a sa propre odeur cachée, mauvaise, et qui se renforce quand ils sont en colère ou qu’ils ont honte ou peur. Le chien sent ça, il le sent instantanément. Si j’étais comme un chien, j’en saurais trop. […] Mon chien est grand et beau et il obéit. Il ne m’aime pas. Nous nous respectons l’un l’autre. Je respecte la vie secrète des chiens, tout ce qu’il y a de secret chez les grands chiens qui ont conservé quelque chose de leur sauvagerie naturelle, mais je ne leur fais pas confiance. Comment osent-ils avoir confiance en ces gros chiens qui les observent, ils attribuent à leurs animaux ce qu’ils appellent des caractères presque humains, et par là ils entendent des caractères nobles et séduisants. Le chien est muet et il obéit mais il nous a observés et nous connait et il a senti notre misère, nous devrions être stupéfaits, émus et effarés de nous rendre compte que nos chiens continuent malgré tout à nous suivre et à nous obéir.
Peut-être nous méprisent-ils. Peut-être nous pardonnent-ils. A moins qu’ils ne préfèrent vivre irresponsables. Nous ne le saurons jamais. Sans doute nous considèrent-ils comme une espèce fatale d’animaux difformes et tordus, comme des scarabées énormes et lents. Pas des dieux, les chiens doivent nous avoir percés à jour et posséder une intelligence redoutable que des millénaires d’obéissance maintiennent en échec. Pourquoi personne n’a-t-il peur de son chien, combien de temps ce qui a été un animal sauvage peut-il nier sa sauvagerie ? Ils idéalisent leurs animaux et en même temps considèrent avec mépris leur vie naturelle de chien ; se gratter les puces et enfouir un os, se rouler dans un tas d’ordures, aboyer toute la nuit dans un jardin désert… Que font-ils eux-mêmes : ils enterrent quelque chose qui va pourrir dans un coin puis le ressortent et vont l’enterrer de nouveau et vont faire du bruit au pied d’un arbre vide - et dans quoi se roulent-ils… non.
Moi et mon chien nous les méprisons. Nous sommes cachés dans une vie intime et secrète, cachés dans notre sauvagerie intérieure…


Tove Jansson - L’honnête tricheuse - 1982.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 12 Mar 2013 - 2:40

La tentation de kidnapper le livre est grande.

Après je viens vous embêter avec Dagerman.

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Balthazar
Hippie en cavale
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Je veux, c'est du Jacques Vabre.
Date d'inscription : 10/03/2013

MessageSujet: Re: Votre passage culte   Mar 12 Mar 2013 - 15:58

Emprunte, emprunte, il est très bon.
Tove Jansson est un être merveilleux.

Dagerman que j'emprunterais aussi et j'ai d'autres petites choses à poster ici, il faut que je pense à descendre mes livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre passage culte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre passage culte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pride and prejudice:votre passage préféré!
» Votre film culte ?
» Votre passage préféré du film P&P avec Keira Knightley
» votre passage préféré (livre)
» Quel est votre acteur préféré?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum de les gens :: La bibliothèque :: les livres en livres-
Sauter vers: