le forum de les gens


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pécho par marquage de territoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Pécho par marquage de territoire.   Dim 15 Sep 2013 - 16:50

Non, je ne vous demande pas si vous draguez en urinant sur l'objet de votre désir. (Quoique, si vous le faites, n'hésitez surtout pas à le dire. Voire à poster des video le cas échéant.)

Je m'interrogeais soudainement de bon matin à midi sur cette manière non pas majoritaire, à peine courante, mais néanmoins banale lors de mes jeunes années qu'avaient les mecs de se trouver une copine. D'abord, le fameux "tu veux sortir avec moi?" avec deux réponses possibles. Si c'est oui, tout va bien. Si c'est non, deux options : s'enfuir avec classe et dignité, ou bien choisir un moment propice, serrer la donzelle dans un coin, lui rouler une pelle de force et hop, ça y est, c'est ta copine.

Spontanément, j'invoquerais la fougue et la maladresse adolescentes. Hors, les deux fois où ça m'est arrivé (pourtant j'étais loin d'être un friand morceau) ces messieurs avaient 25 piges bien sonnées. Je me souviens aussi de cette copine de 16 ans qui a "hérité" d'un copain du même âge en  se faisant palucher dans son sommeil. Elle trouvait ça normal, je trouvais ça normal, tout le monde trouvait ça normal.

Il y a, si je me souviens bien, deux autres caractéristiques à cette technique. La première, c'est qu'un mec qui comprend pas "non" une fois, il comprend pas non plus 125 fois. Donc, le seul moyen de s'en débarrasser, c'est de le remplacer. J'en profite pour remercier ce pote un peu moins con que les autres qui a fait semblant de revendiquer ma possession pour que le "serreur" me lâche.

Ledit serreur, d'ailleurs, m'avait suivie jusque chez moi pour se présenter d'autorité à ma parentèle. Le peloteur nocturne de ma copine avait attendu d'y être présenté. J'ai aussi lu le témoignage d'une fille dont un quasi-inconnu avait obtenu la bénédiction de la grand-mère pour faire tout ce qu'il voulait. C'est la deuxième caractéristique : la recherche du consentement parental, à défaut d'avoir celui de madame.

Dans tous les cas, ce sont toujours les autres qui décident avec qui la demoiselle sera en couple. Il arrive aussi que ce soit d'autres demoiselles qui choisissent pour l'une celui avec qui elle "doit" sortir (et vu la complexité des rapport sociaux entre adolescentes, c'est encore plus dur de s'en sortir que d'un serrage dans un coin.) Il y a aussi le biais du pari : "si tu gagnes je fais ton DM de math, si tu perds tu sors avec Trucmuche." Auquel cas tu te dépêche de perdre pour pas avoir un zéro.

D'après les anecdotes de la vie adolescente des copains/copines, j'ai conscience d'avoir grandi dans un milieu assez spécial et socialement contraignant (comprendre : envahie de bourges ou pire, qui rêvent de l'être, ou pire de pire, ceux dont les parents rêvent de les voir devenir. Y'a rien de plus apte à tout accepter qu'un prolo qui tient que d'une main à son barreau d'échelle sociale.) D'où ce sondage qui n'en est pas vraiment un parce que pour une fois, votre avis m'intéresse pour de vrai. Mon âme de féministe tient à en savoir plus sur ce reliquat du mariage arrangé, et sur son effarante acceptation. Mais pour cela, j'ai besoin de savoir si, comme d'hab, je ne suis pas encore tombée sur un nid de malades mentaux.

J'aimerais donc savoir si ça vous est déjà arrivé, en tant que fille, mec, chat, ou si vous avez déjà eu recours à cette technique même sans faire exprès, si vous connaissez des gens à qui s'est arrivé, et, de manière générale, si vous vous êtes retrouvé avec quelqu'un/e dont vous vouliez pas, et comment.

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Fred
Power ranger bleu
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 30
Localisation : Au fond a droite.
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   Dim 15 Sep 2013 - 19:35

woutch woutch, c'est vachement perso ce que tu nous demandes là dis ho. Toi tu te caches derrière un pseudo, mais moi c'est mon prénom quoi mince !

Témoigner, why not, mais je vais devoir trouver une subterfuge...
J'ai donc un pote qui m'a dit :
un pote random à Fred - du type pote imaginaire - a écrit:
Je me suis déjà retrouvé avec qqn dont je voulais pas spécialement, mais c'était ma faute. C'est pas moi qui ai embrassé, c'est pas l'autre. Ca s'est juste fait parce que ca semblait la chose à faire. A deux dans un lit. Face à face. "Oh et puis merde why not". Le plus étrange dans tout ça et que ça a mené à une relation plutôt très bien.
Et ya aussi un témoignage d'un autre pote qui disait...
un autre pote random à Fred - du type pote imaginaire - a écrit:
Si embrassade forcée il y a, les conditions étaient au final telles qu'elles n'auraient que très peu de chances de se reproduire. La chope rapide a donc lieu en soirée, et il n'y a aucune obligation de rentrer avec la personne, même si les amis sont autour, enthousiasmés par l'idée que ce soir y'aurait pu y avoir de l'action dans ton pieu. Ou celui de quelqu'un d'autre mais avec toi dedans. Bref.
Au final, rien de bien grave ne se passe, et on laisse en soirée ce qui n'aurait jamais dû s'y passer.
Je repenserai à quelques siuations vécues par m...es **potes**, et je ferai sûrement quelques autres citations... !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   Dim 15 Sep 2013 - 20:50

Fred ou un de ses amis a écrit:
woutch woutch, c'est vachement perso ce que tu nous demandes là dis ho.
J'en ai conscience, et j'en remercie d'autant plus tes amis imaginaires de ces témoignages éclairants. Si tu revois le deuxième un de ces quatre, tu pourras lui demander comment il a plus ou moins pris la chose sur le coup? Il peut m'envoyer en MP s'il préfère. Ou pas du tout, hein.

D'ailleurs pour mon deuxième cas personnel, ça a juste été "l'amorce" qui a été un serrage en bonne et due forme. Ça a duré un certain temps, de ma faute aussi, parce que je l'aimais bien (et je venais de me prendre un beau râteau de celle que je voulais.) Donc pas une histoire dramatique non plus (juste un peu idiote.)

En fait, ce qui m'intrigue surtout, c'est la perception du baiser/pelotage forcés comme étant une manière tout à fait normale de marquer son intérêt pour l'autre, voire de faire connaissance. C'est pas obligé de verser dans le glauque; j'aurais voulu parler d'attouchements, j'aurais dit le mot.

Je me rends compte que ma description est biaisée. Pour moi ces forcing ont lieu en public pour que tout le monde voit, ou bien répétés le plus vite possible pour que ce soit "officiel". J'avais vu cela comme une façon de considérer que le couple existe que quand les autres le considèrent comme tel. (Ce qui, en fait, n'est pas tout à fait faux. L'amour est privé, le couple est public.) Mais ça peut aussi venir bêtement d'un tempérament emporté, saoul, ou d'un manque total d'éducation.

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Salizar
nous n'avons pas les mêmes valeurs
avatar

Nombre de messages : 438
Age : 28
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   Mer 18 Sep 2013 - 20:27

Pour moi un gars qui fait ça c'est un mec qui a abandonné sa condition d'être humain pour devenir une vermine. Comme il a abandonné sa condition d'être humain, il faut la lui retirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   Jeu 19 Sep 2013 - 20:11

Le Baygon Vert à la place de la lacrymo ? C'est à creuser.

Pour moi ça reste un crime sans victime. Sur le principe, c'est épouvantable et j'ai envie de flanquer des baffes à la moi-même de 17 ans ( et à toutes les autres aussi, dans la foulée) mais dans la pratique, ça ne faisait de mal à personne (je le dis et le répète : dans mon expérience perso, parce que j'en n'ai vraiment pas entendu parler pour ce que c'est courant). C'est le monde cruel de l'adolescence : y'a que les belles qui ne se retrouvent pas soudainement avec une langue surnuméraire dans la bouche alors qu'elles ont rien demandé. Je trouve autrement moins acceptable tout ce qui se passe autour et la mentalité qui va avec.

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Fred
Power ranger bleu
avatar

Nombre de messages : 507
Age : 30
Localisation : Au fond a droite.
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   Dim 6 Oct 2013 - 14:08

Apportons une pièce à l'édifice.

Oui, un pièce, pas une pierre. Et quand je dis "pièce" j'entends pièce de monnaie, pas une pièce genre une chambre ou un dortoir ou une cuisine ou je ne sais quelle autre pièce. pas d'argent. oui ? ok.

Y a t il un âge où tout ceci s'arrête ? L'exemple m'a montré récemment (LA PREUVE PAR L'EXEMPLE WOUHOOOOOUUU !!! \o/) que oui, peut être, il arrive un moment ou il n'y a pas que la volonté de l'embrasseur qui compte.

histoire similaire à une histoire précédente :
Une amie en soirée dansait avec toute personne suffisamment alléchante et qui lui inspirait l'envie de ne pas se réveiller seule le jour-meme matin. Pour signifier la fin de soirée, les organisateurs avaient arrêté tous les projecteurs, stroboscopes et autres lampes à huile, lanternes et vessies. Dans le noir absolu, elle sentit des bras l'entourer, et des lèvres l'embrasser. Pensant qu'il s'agissait là de son partenaire de danse, avec qui elle avait dansé jusqu'à l'extinction des feux, elle rendit le baiser. Les orgas ont alors allumé la lumière et HOP qu'elle ne fut pas sa surprise, sa langue dans la bouche de quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. La bouche se recula alors et articula ces charmantes paroles "dis, tu voudrais pas par hasard, que toi et moi on rentre ensemble...?". Ce a quoi la demoiselle répondit : "euh, non. je, je... euh. non."

On ne parle plus d'adolescent, mais d'après toi fufuche, à quel moment se fait la bascule ? (par "bascule", je ne veux pas dire "culbutage".)



Et pour l'ami imaginaire numéro 2, il m'a dit que dans le fond, ca n'avait aucune importance, parce que ça n'aurait jamais pu mener à rien. Un peu comme l'amie du dessus, il suffit de dire "euh, bah euh... non ?.. enfin, non quoi". L'ami était alors sûrement assez vieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lady fuchsia
respect my authority !
avatar

Nombre de messages : 1496
Age : 34
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   Dim 6 Oct 2013 - 22:10

Ha, la technique de la substitution... Très démodé, je croyais que ça ne se faisait plus que dans la Grèce Antique.

La bascule se fait je pense quand le/la chopée devient assez sure d'elle / de lui pour dire le fameux : "heu non, je heu... Non." Ce qui, peut-être, n'arrive jamais. Parce que je pense à un truc là soudainement dans mon petit cerveau. La fameuse demande en mariage au resto, au repas de famille, au parc public, qu'est-ce sinon mettre le/la demandé-e en situation sociale embarrassante où il/elle est plus ou moins obligée de dire "oui" sous peine de flanquer une honte monumentale à la personne qui, dans le meilleur des cas, il/elle ne veut pas spécialement de mal, ou du moins de salement rafraîchir l'ambiance ? Pourquoi ces demandes publiques sont-elles considérées comme "wahou putain c'est trop romantique" et donc sont une sorte de référence, alors que c'est le seul cas de figure où l'acquiescement de la moitié peut être sujet à caution ? 

Ou alors la bascule se fait quand l'embrasseur se rend compte que merde, ça se fait pas trop, quand même. Sauf si c'est un con.

Ou un mélange des deux.

Ou Obi Wan Kenobi.

Je constate néanmoins que notre bel exemple (je ne doute pas qu'elle doit être charmante) avait déjà une idée bien arrêtée sur la façon dont la soirée allait se terminer. Cela doit être un facteur déterminant. Quand on sait ce qu'on veut, on sait ce qu'on ne veut pas. Ce qui n'est pas forcément le cas quand on est ado, surtout quand on a un entourage qui passe son temps à te seriner que tu aimes tel truc et détestes cet autre, alors que tu es intimement persuadé du contraire - tous les parents font ça, c'est plus fort qu'eux. Et une fois qu'on est ado, ils ont derrière eux des années d'expérience à nous avoir persuadés qu'on adore les brocolis, donc à partir de là, le reste, c'est du gâteau.

_________________
Life is a cake.

The cake is a lie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bigfaichefuchsia.spaces.live.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pécho par marquage de territoire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pécho par marquage de territoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche marquage pneu moto Tamiya (Michelin)
» marquage véhicule US
» marquage jagdpanther
» Marquage moteur et culasse
» Guide de survie en territoire zombie - Max Brooks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le forum de les gens :: débats-
Sauter vers: